Réseau Voltaire
Thèmes

Luttes sociales

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
« La seule lutte perdue est celle que l’on abandonne »
Marche de la Résistance des Mères de la place de Mai
par Ines Vázquez
Marche de la Résistance des Mères de la place de Mai Buenos Aires (Argentine) | 24 janvier 2006
Les 25 et 26 janvier 2006 aura lieu à Buenos Aires la vingt-cinquième et dernière « Marche de la Résistance » à l’appel des Mères de la place de Mai. Cette grande marche de vingt-quatre heures rassemblera les mouvements populaires aux côtés des mères de disparus de la dictature, exemples de courage et de persévérance. C’est cette occasion que le Réseau Voltaire a choisie pour annoncer l’entrée dans son réseau de presse non-alignée du Journal des Mères de la place de Mai. Alors que la presse se taisait et que les citoyens détournaient les yeux, chaque jeudi, les Mères de la place de Mai défiaient les dictateurs et écrivaient l’histoire. C’est dans cette histoire, construite par la lutte et la persévérance, que nous nous reconnaissons.
 
 
 
 
Paris (France) | 17 novembre 2003
Le mouvement antimondialiste s’est fait connaître par sa lutte contre l’AMI, un accord économique que les États-Unis voulaient imposer à leurs « partenaires ». Cet accord leur aurait permis d’exploiter sans entraves les pays qu’ils ont libéré en 1945. Le mouvement a réussit à le mettre échec. Mais les négociations se poursuivent à nouveau au sein de l’Organisation mondiale du commerce. C’est dans cette enceinte que se joue, en ce moment même, l’acceptation ou non de la domination US. À l’heure actuelle, les États-Unis y rencontrent peu de résistance. Car le flou qui entoure le Forum social européen ne permet pas de poser la question essentielle, à savoir la domination impériale états-unienne dans son ensemble, à la fois idéologique et juridique, économique et militaire.