Réseau Voltaire
Personnalités

Garzón Real, Baltasar

Répression politique au pays basque espagnol
Les rafles du juge Baltasar Garzón
par John Brown
Les rafles du juge Baltasar Garzón Madrid (Espagne) | 8 octobre 2007
En 2003, le gouvernement espagnol a interdit le parti politique Batasuna, en raison du soutien qu’il aurait apporté implicitement aux actions militaires de l’ETA. Cette décision se fondait sur la loi relative aux partis politiques et sur la jurisprudence établie par le juge Baltasar Garzón. L’acharnement de José-Maria Aznar à rendre les Basques unilatéralement responsables de toutes les violences le conduisit à dénoncer leurs liens imaginaires avec le « terrorisme islamique » et à leur attribuer aussi les attentats de Madrid (11 mars 2004). Profitant de l’enlisement et de l’échec de la solution amorcée par José-Luis Zapatero, le juge Garzón a relancé la répression politique en criminalisant par amalgame l’ensemble du mouvement basque.
 
Entretien avec le juge antiterroriste espagnol
Baltazar Garzón ou le fantasme d’Al Qaïda
par Juan Gasparini
 



Articles les plus populaires
Baltazar Garzón ou le fantasme d
Baltazar Garzón ou le fantasme d’Al Qaïda
Entretien avec le juge antiterroriste espagnol
 
Les rafles du juge Baltasar Garzón
Les rafles du juge Baltasar Garzón
Répression politique au pays basque espagnol