Réseau Voltaire
ONG

American Israel Public Affairs Committee

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une ingérence trop visible
Affaire Freeman : le Lobby israélien vacille
par John J. Mearsheimer
Affaire Freeman : le Lobby israélien vacille Washington D. C. (États-Unis) | 21 mars 2009
Alors que la coalition qui a porté Barack Obama à la Maison-Blanche s’entredéchire, le Lobby israélien (AIPAC) est parvenu à écarter l’ambassadeur Freeman de la présidence du Conseil du Renseignement national. C’est que, depuis plusieurs années, Chas Freeman est le leader d’un courant, au sein du département d’État et de la CIA, qui tente de recentrer la politique de Washington au Proche-Orient sur les intérêts nationaux US. Il a organisé la publicité autour du livre critique des professeurs John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt, il a aidé à la conclusion des contrats pétroliers entre la Chine et l’Iran, il a organisé l’invitation du président Ahmadinejad à l’université de Columbia et, plus récemment, a apporté son soutien à l’envoyé spécial de l’ONU dans les Territoires palestiniens Richard Falk. Pour lui barrer la route, le Lobby israélien l’a accusé de servir les intérêts saoudiens et chinois ce qu’il ne pouvait démentir sauf à révéler son rôle exact au sein des services de renseignement US. Cependant, l’action (...)