Réseau Voltaire
Transnationales

Academi (Blackwater/Xe)

 
 
 
 
 
« L’art de la guerre »
La privatisation de la guerre
par Manlio Dinucci
La privatisation de la guerre Rome (Italie) | 16 février 2012
Le néolibéralisme est un projet politique avant d’être une doctrine économique. Dans les sphères géographique où il a pu développer son influence, les armées elles-même sont soumises à un processus de privatisation. Comme nous l’explique Manlio Dinucci, les guerres actuelles sont menées de plus en plus par des compagnies privées et de moins en moins par des États. Parce que le néolibéralisme repose sur la privatisation des bénéfices et la collectivisation des coûts, les récentes guerres en Irak, en Afghanistan et en Libye, coutent très cher aux nations, tout en leur rapportant au final très peu. Les guerres de l’ère néolibérale se caractérisent par le fait qu’elles ne visent pas tant à mettre la main sur des ressources dans les pays conquis, qu’a transférer la richesse des populations vers le secteur militaire privé dans les pays (...)