Réseau Voltaire
Personnalités

Hariri, Rafik

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Beyrouth (Liban) | 12 juillet 2007
Le Conseil de sécurité a prié la Commission d’enquête internationale indépendante de lui rendre compte du déroulement de son enquête, y compris la coopération reçue des autorités syriennes.
Le présent rapport rend compte de l’évolution des différents aspects des investigations au sujet de l’assassinat de Rafic Hariri et de 17 autres affaires, dont l’assassinat en juin 2007 du membre du Parlement Walid Eido, pour lesquelles la Commission était chargée de fournir une assistance technique aux autorités libanaises.
Depuis son précédent rapport au Conseil, daté du 15 mars 2007 (S/2007/150), la Commission a poursuivi activement ses investigations mais a également réalisé un examen complet de l’ensemble des informations, résultats d’analyses et constatations en sa possession. Cet important travail, auquel a participé l’ensemble de son personnel d’enquête, a débouché sur plusieurs résultats positifs brièvement décrits dans le présent rapport. En particulier, il lui a permis d’affiner son plan de travail pour la (...)
 
 
Beyrouth (Liban) | 15 mars 2007
Dans sa résolution 1644 (2005) du 15 décembre 2005, le Conseil de sécurité a prié la Commission d’enquête internationale indépendante (la Commission) de lui rendre compte tous les trois mois du déroulement de son enquête, y compris la coopération reçue des autorités syriennes.
Le présent rapport rend compte de l’évolution des activités d’enquête menées par la Commission depuis son dernier rapport au Conseil (S/2006/962). Durant cette période, la Commission a continué d’axer ses investigations sur l’affaire Hariri, qui est sa mission première, et a fourni une assistance technique aux autorités libanaises à l’occasion de 16 autres affaires, dont l’assassinat du Ministre de l’industrie, Pierre Gemayel, et dernièrement, les attentats à la bombe d’Ain Alaq de février 2007.
Dans l’affaire Hariri, la Commission a fait des progrès, recueillant de nouveaux éléments de preuve et élargissant les catégories d’éléments de preuve recueillis, ce qui lui a permis de privilégier certains aspects pendant la période considérée, (...)
 
Beyrouth (Liban) | 12 décembre 2006
Dans sa résolution 1644 (2005) du 15 décembre 2005, le Conseil de sécurité a prié la Commission d’enquête internationale indépendante (la Commission) de lui rendre compte tous les trois mois du déroulement de son enquête, y compris la coopération reçue des autorités syriennes.
Le présent rapport rend compte de l’évolution des activités d’enquête menées par la Commission entre le 25 septembre et le 10 décembre 2006. Durant cette période, la Commission est revenue au Liban de Chypre, où elle avait provisoirement transféré ses activités du 22 juillet au 13 octobre 2006.
Depuis que la Commission est revenue au Liban, elle opère dans un environnement politique explosif, marqué par l’assassinat le 21 novembre 2006 du Ministre de l’industrie, Pierre Gemayel, et par l’attention accordée aux niveaux national et international à la création d’un tribunal spécial pour le Liban.
L’enquête de la Commission dans l’affaire Hariri est demeurée axée sur trois objectifs : l’exploitation des éléments de preuve recueillis sur les (...)
 
Beyrouth (Liban) | 25 septembre 2006
Dans sa résolution 1644 (2005), le Conseil de sécurité a prié la Commission d’enquête internationale indépendante (la Commission) de lui rendre compte tous les trois mois de l’évolution de l’enquête, y compris la coopération reçue des autorités syriennes.
Ce cinquième rapport rend compte de l’évolution des activités d’enquête menées par la Commission entre le 15 juin et le 15 septembre 2006. Cette période a été marquée par la situation de conflit et d’instabilité en matière de sécurité au Liban, qui a amené la Commission à transférer provisoirement ses activités à Chypre le 21 juillet 2006, conformément aux instructions de l’Organisation des Nations Unies. Tout a été mis en œuvre pour gérer les incidences du transfert sur les travaux de la Commission, et les opérations ont repris immédiatement dès l’arrivée à Chypre. Le retour progressif du personnel international à Beyrouth a déjà commencé.
Si la Commission a eu du retard et rencontré des problèmes d’ordre logistique pour entendre les témoins et obtenir des (...)
 
 
 
 
Beyrouth (Liban) | 14 mars 2006
Le Conseil de sécurité a prié la Commission d’enquête internationale indépendante de lui rendre compte tous les trois mois à compter de l’adoption, le 15 décembre 2005, de sa résolution 1644 (2005), de l’évolution de l’enquête, y compris de la coopération reçue des autorités syriennes.
Ce troisième rapport [de la Commission, le 1er de M. Brammertz] rend compte dans le détail de l’évolution de l’enquête sur l’attentat qui a coûté la vie à l’ex-Premier Ministre libanais Rafik Hariri et à 22 autres personnes, et des mesures prises pour rationaliser la structure et les ressources de la Commission suite à l’élargissement et à la prorogation de son mandat. Cette restructuration a permis à la Commission d’assurer l’indispensable continuité de ses travaux suite à la nomination de son nouveau chef, et de prêter aux autorités libanaises le concours technique dont elles ont besoin pour enquêter sur les attentats terroristes perpétrés au Liban depuis le 1er octobre 2004, comme demandé par le Conseil dans sa résolution 1644 (...)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Articles les plus populaires
Les plans de l
Les plans de l’US Committee for a Free Lebanon
La préparation de la « révolution des cèdres »