Réseau Voltaire
Thèmes

Histoire

 
 
 
 
 
 
 
« L’art de la guerre »
La Résistance de la Chine
par Manlio Dinucci
 
Pour la gloire de l'araméen Damas (Syrie) | 21 juillet 2015
En réaction au mouvement salafiste qui n’accorde d’importance qu’à l’islam et néglige les civilisations antérieures, un mouvement se fait jour au Levant en faveur d’un retour de l’araméen. Ce débat n’est pas nouveau. Il y a quelques années, il avait agité le Baas syrien. À l’époque, les partisans de l’araméen comme langue dont l’hébreu et l’arabe sont issus avaient été mis en minorité par ceux qui les accusaient de vouloir réintroduire une influence juive dans le monde arabe. Actuellement, les rapports de force s’inversent et beaucoup admettent que l’araméen est la langue de la Syrie historique, toujours parlée par certains villages chrétiens (dont Maaloula), par les Assyriens d’Irak, par les Mandéens (les disciples de Saint Jean-Baptiste) et aussi par les juifs kurdes.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La raison à l'épreuve des grandes crises historiques Urbin (Italie) | 11 janvier 2013
La Révolution française ? « Une folie de possession satanique » pour Baader, un « virus d’une nouvelle espèce inconnue » d’après Tocqueville. En plein XXe siècle, le Français François Furet et l’États-unien Richard Pipes resserviront à leurs lecteurs la phrase de Tocqueville pour décrire la Russie révolutionnaire. Selon cette logique simplificatrice, si Jacques Roux a écrit que « l’égalité n’est qu’un vain fantôme quand le riche, par le monopole, exerce le droit de vie et de mort sur son semblable », c’est probablement parce qu’il était fou. Le professeur de philosophie Domenico Losurdo nous montre qu’il a toujours été plus facile, et bien moins embarrassant, d’attribuer les grandes crises historiques à la simple folie – collective ou individuelle – plutôt que d’analyser leur contexte politique et (...)
 
 
Quelle place pour le nationalisme dans un monde partagé ?
1956, la question nationale et la Guerre froide
par Domenico Losurdo
 
 
 
 
 
Globalisation
Histoire du « Nouvel ordre mondial »
par Pierre Hillard
Histoire du « Nouvel ordre mondial » Paris (France) | 21 février 2010
Pierre Hillard retrace l’histoire d’un courant idéologique qui imprime sa marque aux actuelles tentatives de regroupement d’Etats au sein de blocs régionaux et tente de les orienter vers une forme de gouvernance mondiale. Son objectif n’est pas de prévenir les conflits, mais d’étendre la puissance financière et commerciale du monde anglo-saxon. Il théorise et revendique le projet d’un « Nouvel ordre mondial » érigé sur les ruines des Etats-nations.
Bien sûr, il ne s’agit pas d’assimiler tous les efforts visant à mettre fin aux divisions nationales à une volonté de domination. Mais il est indispensable d’étudier ce projet de globalisation politique afin de ne pas le laisser transformer l’idéal de l’unité humaine en un cauchemar totalitaire.
 
 
 
 
 



Articles les plus populaires
Histoire secrète de L
Histoire secrète de L’Oréal
Antisémitisme et anti-maçonnisme
 
Les Bush et Auschwitz, une longue histoire
Les Bush et Auschwitz, une longue histoire
Leur fortune vient en partie des camps de la mort
 
Friedrich von Hayek, pape de l
Friedrich von Hayek, pape de l’ultra-libéralisme
« Démocratie de marché »
 
Quand le stay-behind portait De Gaulle au pouvoir
Quand le stay-behind portait De Gaulle au pouvoir
Le coup d’État du 13 mai 1958
 
« Operation Paperclip » : des V2 à la Lune
« Operation Paperclip » : des V2 à la Lune
L’alliance du Pentagone avec les nazis
 
Quand la CIA finançait les intellectuels européens
Quand la CIA finançait les intellectuels européens
Enquête sur les réseaux d’influence états-uniens
 
Histoire secrète de l
Histoire secrète de l’Union européenne
Première partie : du CFR au Bilderberg
 
Le terrorisme non revendiqué de l
Le terrorisme non revendiqué de l’OTAN
La stratégie de la tension