Réseau Voltaire
États

Argentine

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
« La seule lutte perdue est celle que l’on abandonne »
Marche de la Résistance des Mères de la place de Mai
par Ines Vázquez
Marche de la Résistance des Mères de la place de Mai Buenos Aires (Argentine) | 24 janvier 2006
Les 25 et 26 janvier 2006 aura lieu à Buenos Aires la vingt-cinquième et dernière « Marche de la Résistance » à l’appel des Mères de la place de Mai. Cette grande marche de vingt-quatre heures rassemblera les mouvements populaires aux côtés des mères de disparus de la dictature, exemples de courage et de persévérance. C’est cette occasion que le Réseau Voltaire a choisie pour annoncer l’entrée dans son réseau de presse non-alignée du Journal des Mères de la place de Mai. Alors que la presse se taisait et que les citoyens détournaient les yeux, chaque jeudi, les Mères de la place de Mai défiaient les dictateurs et écrivaient l’histoire. C’est dans cette histoire, construite par la lutte et la persévérance, que nous nous reconnaissons.
 
 
 
 
 
 
 
 



Articles les plus populaires
Washington veut réécrire les attentats de Buenos-Aires
Washington veut réécrire les attentats de Buenos-Aires
La justice argentine a écarté la piste islamique
 
Marche de la Résistance des Mères de la place de Mai
Marche de la Résistance des Mères de la place de Mai
« La seule lutte perdue est celle que l’on abandonne »