Réseau Voltaire
Thèmes

11 septembre 2001

Les attentats du 11 septembre 2001 constituent le mythe fondateur à partir duquel les Anglo-Saxons justifient leur hypertrophie militaire. Dans un monde où aucun État ne cherche à se mesurer à eux, ils se sont inventé un ennemi imaginaire et invisible d’une puissance inégalée : le terrorisme. Il n’est donc pas possible de contester cette domination militaire globale sans questionner la version gouvernementale des attentats du 11-Septembre, et l’existence même d’un prétendu complot islamique mondial.
Initié par Thierry Meyssan à partir de ce site Internet et de ses ouvrages, le Mouvement pour la vérité sur le 11-Septembre est aujourd’hui soutenu par la majorité de l’opinion publique mondiale.
Comme une pelote de fil que l’on dévide, le dossier du 11-Septembre commence par des interrogations sur la présence d’explosifs dans les ruines du World Trade Center et sur l’absence de débris d’avion dans celles du Pentagone. Il se poursuit avec des interrogations sur les autres attentats attribués à Al-Qaïda. Puis, il débouche sur la remise en cause des lois anti-terroristes et sur la contestation de la légitimité des guerres en Afghanistan et en Irak.

L’US Army échoue à élaborer une simulation crédible de l’attentat du Pentagone
Scientifiquement impossible
Scientifiquement impossible Paris (France) | 6 décembre 2002
L’US Army et la National Science Foundation ont financé une simulation en trois dimensions de l’attentat survenu au Pentagone le 11 septembre 2001.
Des chercheurs d’une équipe pluridisciplinaire de l’université d’État de Purdue (Indiana) ont produit une séquence 3D dont l’apparent réalisme pallie à l’absence d’images vidéos authentiques de l’événement. Ce résultat a été largement médiatisé, à l’occasion du 1er anniversaire de l’attaque, et interprété par des médias complaisants comme prouvant l’inanité de la polémique que nous avons soulevé sur les modalités de l’attentat.
Malheurement, après six mois de recherches et malgré l’importance des moyens techniques et humains mobilisés, les scientifiques de Purdue n’ont pas été en mesure d’établir un scénario à la fois conforme à la version officielle et compatible avec les éléments matériels. Incapables d’expliquer comment le prétendu avion avait pu ne frapper que le rez-de-chaussée et le premier étage, ils ont postulé qu’il volait au raz du sol bien que n’ayant pas (...)
 
 
 
 
2 septembre 2002
Nous avons publié dans notre précédente édition une note secrète du président George W. Bush, en date du 5 octobre 2001, adressée à quatre ministres et aux directeurs de la CIA et du FBI, leur donnant instruction de tenir les membres du Congrès à l’écart de leurs activités. La fuite de ce document a suscité de violentes polémiques au Capitole, où l’on souligne son caractère anticonstitutionnel. Depuis, Ari Fleischer, porte-parole de la Maison-Blanche, a indiqué que le président renonçait à l’appliquer, mais, selon nos informations, aucune note d’infirmation n’aurait été distribuée aux destinataires. Nous publions aujourd’hui un mémo interne du Pentagone, en date du 18 octobre 2001, visant à renforcer le secret de toutes les décisions touchant à la Défense. Manifestement, l’ennemi ne se résume pas à une poignée d’islamistes terrée dans une grotte en (...)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Documents déclassifiés
L’Opération Northwoods (1962)
5 novembre 2001
 
 
À qui profite le crime ?
Les liens financiers occultes des Bush et des Ben Laden
par Thierry Meyssan
007. Les liens financiers occultes des Bush et des Ben Laden 16 octobre 2001
Les auteurs des attentats du 11 septembre 2001 et les personnes informées de leurs intentions pouvaient anticiper certaines retombées économiques de cette attaque. Dès lors, ils pouvaient engager des manœuvres spéculatives sur les compagnies aériennes propriétaires des avions détournés, sur les sociétés ayant leur siège social dans les tours jumelles du World Trade Center, et sur les assurances concernées. Ils pouvaient aussi anticiper une probable baisse générale de l’ensemble des valeurs cotées en Bourse. Pour ce faire, ils devaient spéculer à la baisse en achetant non pas des actions, mais des "puts", c’est-à-dire des "options de vente".
L’identification des initiés ne représente pas seulement un enjeu en matière de fraude boursière, mais surtout un moyen d’établir, directement ou indirectement, l’identité des auteurs des attentats et de leurs (...)
 
 
 
 
 
 
 



Articles les plus populaires
115 mensonges sur les attentats du 11 septembre
115 mensonges sur les attentats du 11 septembre
Le rapport de la « commission d’enquête » présidentielle passé au crible
 
L
L’avion magique du Pentagone : épisode 2
Nouvelle vidéo officielle
 
« Objectif Pentagone »
Animation Flash
 
Scientifiquement impossible
Scientifiquement impossible
L’US Army échoue à élaborer une simulation crédible de l’attentat du Pentagone
 
Rumsfeld connaissait à l
Rumsfeld connaissait à l’avance les plans du 11 septembre
L’acte fondateur du régime Bush