Réseau Voltaire
Veille documentaire
Sélection d’études et de documents publiés par des centres de recherche et des institutions nationales et internationales.
 
 
Numéro 106
Hold-up à l’ONU
16 décembre 2002
L’ONU a rendue publique la table des matières du rapport de l’Irak sur ses équipements militaires. Le 8 décembre, trois heures après la livraison du document au siège des Nations Unie, des officiels états-uniens s’en sont emparés, afin qu’il soit « copié dans un environnement sûr ». Cette manoeuvre a été effectuée avec la complicité des cinq membres permanents du Conseil de sécurité qui se sont également accordés à ne pas en révéler le contenu exhaustif aux membres non-permanents. La résolution 1441 prévoyait pourtant que ce rapport serait remis à tous les membres du Conseil de sécurité et que l’ONU serait seule habilitée à l’expurger des éventuelles « informations sensible ». Les États-Unis commettent ainsi la première violation de la résolution 1441.
 
 
 
 
18 novembre 2002
Le rapport de la Mission présidée par Blandine Kriegel sur la « Violence à la télévision » semble écrit pour satisfaire les ligues d’ordre moral et préparer des restrictions de la liberté d’expression. La première partie, intitulée « évaluation », amalgame sans vergogne violence et pornographie. Elle présente des études visant à démontrer l’extrême dangerosité des représentations de la violence et du sexe en excluant les travaux ayant donné lieu à des conclusions différentes et sans jamais examiner la validité des méthodologies utilisées. La seconde partie, intitulée « analyse », amalgame en toute mauvaise foi la violence et sa représentation. Sur la base de cette confusion intellectuelle, masquée par de nombreuses références philosophiques, elle parvient à définir la République dans les termes mêmes de son contraire, l’Ordre moral. Le rapport se conclut par diverses recommandations, principalement la réécriture de l’article 227-24 du Nouveau Code pénal, rendu inapplicable par les actions judiciaires du Réseau Voltaire. (...)
 
12 novembre 2002
La Seconde conférence interministérielle de la Communauté des Démocraties s’est tenue à Séoul du 10 au 12 novembre. Elle a réuni, à l’invitation du département d’État, cent sept pays se considérant comme des démocraties. De nombreuses ONG y ont été conviées par la National Endowment for Democracy (la structure de financement politique officiel de la CIA dans le monde). Quel est l’objectif de cette conférence qui se déroule alors même que les États-Unis viennent de fomenter un coup d’État manqué contre le gouvernement démocratique du Venezuela ? Le Conseil pour les relations internationales (CFR) a préparé ce sommet en publiant un rapport rédigé par Madeleine Albright et Bronislaw Geremek. Il réduit l’exigence démocratique aux questions institutionnelles et à l’organisation d’élections pluralistes. Comme l’indique Michel Rocard dans un avis dissident joint au rapport, la question sociale y est ignorée ainsi que celle du contrôle de la force publique. Le CFR, comme d’ailleurs la Constitution des États-Unis, définit la (...)
 
 
 
 
15 octobre 2002
La Markle Foundation, qui rassemble d’importants intérêts privés dans le domaines des nouvelles technologies et des membres de la communauté us du renseignement vient de publier un rapport intitulé Protecting America’s Freedom in the Information Age. Elle recommande la mise en place, dans le cadre de la National Strategy for Homeland Security, d’un dispositif technologique d’interconnection des fichiers entres agences gouvernementales. Ce réseau permettrait le partage de données nominatives et intégrerait les ressources locales, fédérales (FBI, Secret Service, INS…) mais aussi celles des agences de renseignement extérieures (CIA, NSA…). Placé sous l’autorité du Department of Homeland Security, ce dispositif reposerait sur l’utilisations de « Watch-Out Lists » (listes de personnes recherchées ou suspectes) auxquelles serait comparée toute personne accédant à des lieux critiques (aéroports, usines (...)