Réseau Voltaire

L’administration Obama reconnaît que 5 millions de Palestiniens disposent d’un droit inaliénable au retour

+

Le département d’État s’est opposé à ce que le Sénat des États-Unis fixe dans une loi un nombre restreint de Palestiniens ayant la qualité de « réfugiés ». Considérant que l’on ne peut préjuger de décisions qui n’appartiennent qu’aux négociateurs palestiniens et israéliens, le secrétaire d’État adjoint Thomas R. Nides a évoqué, dans une lettre datée du 24 mai 2012, l’existence d’environ 5 millions de réfugiés palestiniens bénéficiant de l’aide de l’UNRWA.

Ce faisant le département d’État brise un tabou de soixante quatre ans ! Il reconnaît que, en l’absence de règlement de la question palestinienne, la qualité de réfugié ne s’applique pas seulement aux Palestiniens expulsés de leurs demeures en 1948 (environ 750 000) et 1967, mais à leurs descendants sans limite de génération.

En d’autres termes, l’administration Obama reconnaît que 5 millions de Palestiniens jouissent du droit inaliénable au retour, tel que défini par le droit international ; une clarification qui est destinée à faire pression sur le gouvernement Netanyahu.

Documents joints

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.