Les spécialistes suisses du déminage apportent leur soutien à l’Irak

Les programmes de déminage en Irak profitent du savoir-faire du DDPS : un spécialiste des banques de données pour le déminage est actuellement engagé dans le sud de l’Irak, à Bassora, pour apporter son soutien à l’ONU. Un membre du Corps des gardes-fortifications achève cette semaine son engagement en tant que superviseur au profit d’une organisation non-gouvernementale suisse active en Irak.

Pendant environ deux mois, un spécialiste du déminage du Corps des gardes-fortifications (CGF) a été engagé en Irak en tant que superviseur au profit de la Fondation Suisse de Déminage (FSD), une organisation non-gouvernementale suisse. La FSD est active dans plusieurs provinces irakiennes sous mandat du Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM). La tâche principale de la FSD consiste à éliminer les mines et les ratés des infrastructures et des voies de communication utilisées par le PAM. Le superviseur suisse a encadré sur place les équipes de déminage irakiennes et les a formées. A quoi vient s’ ajouter la difficile tâche technique consistant à éliminer les moyens de combat. Des cours de formation dispensés au sein du DDPS préparent les superviseurs suisses à l’accomplissement de telles opérations.

A la mi-juillet, le DDPS a dépêché en Irak un officier de milice en faveur du programme de déminage de l’ONU. Stationné à Bassora, il apporte son soutien à la mise en place du domaine « Mine Information » et « Geographic Information System ». Le système de banque de données pour le déminage IMSMA développé par l’EPF de Zurich est ici également particulièrement mis à contribution. Cette banque de données aide à définir des priorités pour de futures activités de déminage.

Il est prévu que le DDPS livre en faveur des programmes de déminage en Irak du matériel technique destiné à la destruction sans contact de mines et de ratés. On peut ainsi accroître sur les lieux tant la sécurité des démineurs que la rapidité du déminage. Le matériel utilisé est fabriqué en Suisse.

Avec ces opérations, l’Armée suisse poursuit, dans le domaine du déminage humanitaire, l’engagement commencé en 1997 dans le cadre de sa mission de promotion de la paix. Outre son engagement en Irak, la Suisse participe à des programmes de déminage en envoyant des spécialistes en Albanie, au Tschad, en Irak, en Erythrée, au Sri Lanka et en Somalie. Sont engagés dans de telles opérations tant des officiers de milice que des membres du groupement de l’armement et du CGF. L’objectif du DDPS est, à moyen et à long terme, d’avoir environ dix spécialistes en permanence sur le terrain.

Source : Département fédéral suisse de la défense, de la protection de la population et des sports