Réaction de Louis Michel au discours du Président G. W. Bush à l’ONU

Le Vice Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, M. Louis Michel, a pris connaissance avec intérêt du discours prononcé mardi par le Président américain George W. Bush devant la 58ème Assemblée générale des Nations Unies et dans lequel, au-delà de l’Afghanistan et l’Irak, trois grands thèmes ont été développés.

« La lutte contre le terrorisme, contre la prolifération des armes de destruction massive et contre le trafic et l’exploitation des êtres humains sont des défis qui nous préoccupent tous », a déclaré M. Michel.

Le Ministre a cependant constaté que ce discours ne contient pas assez d’ouvertures pour un rôle central des Nations Unies dans la stabilisation et la reconstruction d’un nouvel Irak post Saddam Hussein. « Je reste un peu sur ma faim », a déclaré M. Michel.

Le Ministre souscrit a entièrement au plaidoyer du Secrétaire général des Nations unies, M. Kofi Annan, contre l’unilatéralisme et pour l’action multilatérale dans la gestion de la sécurité mondiale, tout comme à son appel à la plus grande prudence quant aux opérations préventives.

« Il convient de s’assurer du rôle préventif qui revient au Conseil de Sécurité pour décider des questions portant sur la paix et la sécurité internationales », a souligné le Ministre.

« Le multilatéralisme doit être une constante pour tous dans l’action concertée de la Communauté internationale contre les fléaux qui menacent la paix, la sécurité et le bien-être de tous », a ajouté le Ministre.

La Belgique souscrit également sans réserves aux propos de M. Annan concernant l’indispensable réforme du système des Nations unies tel qu’il existe aujourd’hui.

« Le Conseil de Sécurité doit mieux refléter le monde actuel par une représentation plus équitable des différentes régions », a conclu M. Michel.

Source : ministère belge des Affaires étrangères