Les autorités françaises marquent leur surprise à la suite des informations diffusées par le porte-parole du ministère de la Défense de Pologne et concernant la découverte en Irak de missiles Roland qui auraient été produits en 2003.  

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déjà fait, le 16 avril dernier, les mises au point nécessaires après la diffusion d’informations de presse similaires. Je vous rappelle donc les indications données à cette occasion :  

Comme plusieurs autres Etats occidentaux, la France a exporté vers l’Irak des armes dans les années 70 et 80 : missiles et systèmes de tir Roland 1 en 1980-81, missiles et systèmes de tir Roland 2 en 1983-86. Le modèle Roland 3, quant à lui, n’a jamais été exporté vers l’Irak.  

Aucune autorisation de fourniture, y compris pour des pièces de rechanges, n’a été donnée à l’Irak après juillet 1990. La France a appliqué de façon stricte l’embargo sur les armes depuis lors.  

Par ailleurs, les chaînes de fabrication Roland 2 et Roland 3 ont été arrêtées respectivement en 1988 et 1993. Il est donc impossible que des missiles Roland aient été produits en 2003.  

Une vérification préalable approfondie auprès des autorités françaises aurait permis d’éviter la diffusion de ces informations erronées.

Source : ministère français des Affaires étrangères