Le dialogue sur les droits de l’homme entre la Suisse et l’Iran : Premières discussions

Dans le cadre du dialogue sur les droits de l’homme instauré entre la Suisse et l’Iran, les deux parties ont mené leurs premières discussions les 13 et 14 octobre à Téhéran.

Les représentants des deux pays ont évoqué les violations des droits de l’ homme telles que les châtiments corporels, la peine de mort, les problèmes liés au régime pénitentiaire iranien et la ratification des instruments internationaux des droits de l’homme. L’Iran et la Suisse travailleront à l’ avenir en coopération plus étroite au niveau des experts, en particulier dans le domaine de l’exécution des peines. Leurs travaux porteront principalement sur la lutte contre le surpeuplement des prisons iraniennes, les formes alternatives d’exécution des peines et la formation du personnel pénitentiaire.

La Suisse et l’Iran ont ainsi ouvert la voie à une amélioration de la situation des droits de l’homme en Iran, qui reste problématique. La Suisse s’est également vu accorder un accès facilité au Ministère de la justice. Toutes les questions relevant des droits de l’homme, et qui englobent l’ examen de cas individuels comme les détenus politiques, pourront donc être abordées à l’avenir. En Iran, la ratification de la convention internationale contre la torture ainsi que les projets de loi visant à promouvoir les droits des femmes, des enfants et des minorités suscitent actuellement un débat dans l’administration, au Parlement, au Conseil des gardiens et dans la population.

Le prochain cycle de dialogue se déroulera probablement en Suisse, au deuxième semestre 2004.