Réseau Voltaire
Sécurité du Canada

Le Centre intégré d’évaluation de la sécurité nationale (CIESN)

De nombreux ministères et organismes se partagent la responsabilité d’assurer la sécurité nationale et l’application de la loi au palier fédéral et chacun recueille les informations et les renseignements dont il a besoin à cette fin. Afin de s’acquitter le mieux possible de leurs mandats respectifs, ces intervenants clés au sein de l’appareil canadien du renseignement travaillent en étroite collaboration depuis des années. Jusqu’ici, cependant, il n’existait pas de centre où les organismes fédéraux investis de responsabilités en matière de sécurité nationale pourraient consulter, partager, analyser et diffuser des informations et des renseignements.

Les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis nous ont, entre autres choses, fait comprendre l’importance des échanges d’informations. C’est donc pour répondre à ce besoin qu’a été créé le Centre intégré d’évaluation de la sécurité nationale (CIESN). Le CIESN fait appel à des membres de l’appareil canadien du renseignement, notamment des secteurs de la défense, de l’immigration, des transports, des communications, des douanes, de l’infrastructure essentielle, des affaires étrangères et de l’application de la loi, pour produire, en temps opportun, des renseignements à valeur ajoutée axés sur les besoins des clients. Le CIESN communique ses évaluations à certains ministères et organismes fédéraux, qui les transmettent le cas échéant à leurs partenaires, y compris aux paliers provincial, municipal et territorial, afin d’être mieux en mesure de prévenir les autorités compétentes, d’intervenir et d’atténuer les répercussions en cas d’incident.

+

Les objectifs du Centre

Le Centre a pour objectif principal d’aider à prévenir et à neutraliser le plus vite possible les menaces envers la sécurité nationale, pour ainsi affaiblir les infrastructures de ces menaces et empêcher les activités qui y sont liées. Pour ce faire, il produit à point nommé des évaluations fondées sur des renseignements stratégiques et opérationnels découlant de l’interaction unique et dynamique des participants.

Le Centre peut compter sur des membres qui proviennent de milieux multidisplinaires et qui lui apportent des compétences diverses. En outre, ils servent d’intermédiaires efficaces entre le Centre et leur ministère ou organisme d’attache, dont les bases de données et les fonds de renseignements leur sont directement accessibles. Cette formule intégrée de partage et d’évaluation des informations vise non seulement à assurer une meilleure réaction aux menaces envers la sécurité, mais aussi à promouvoir une plus grande compréhension des mandats des ministères et organismes qui collaborent aux travaux du Centre.

L’administration du Centre

Étant donné que le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) a pour mandat de recueillir et d’analyser des informations sur des activités susceptibles de constituer des menaces envers la sécurité du Canada, son Administration centrale à Ottawa a été choisie pour accueillir le Centre, qui est doté d’installations à la fine pointe de la technologie. Le SCRS met à la disposition du CIESN des systèmes et services conçus et mis en place spécialement pour répondre à ses besoins et à ses exigences et permettant, entre autres, de contrôler l’accès et d’assurer la sécurité physique, informatique et des communications ainsi qu’un soutien tous les jours, 24 heures sur 24.

Le Centre fait appel à des personnes-ressources qui lui sont prêtées par tous les secteurs de la communauté canadienne du renseignement. Regroupant des analystes, des experts en sécurité, des agents d’exécution de la loi et des intervenants du secteur du renseignement, ces personnes-ressources travaillent dans un milieu dynamique, coopératif et interactif et représentent la plus grande gamme possible de moyens et de compétences afin de réagir efficacement aux menaces existantes, d’une grande diversité. Les évaluations du CIESN sont produites en fonction des priorités nationales énoncées par le gouvernement du Canada et de celles des membres du CIESN à l’appui de leurs responsabilités respectives à l’égard de la sécurité nationale.

Membres du CIESN

Les organismes suivants participent aux travaux du CIESN :

- Agence des douanes et du revenu du Canada
- Service canadien du renseignement de sécurité
- Centre de la sécurité des télécommunications
- Ministère de la Défense nationale
- Bureau de la protection des infrastructures essentielles et de la protection civile
- Gendarmerie royale du Canada
- Transports Canada
- Ministère des Affaires étrangères
- Ministère du Solliciteur général
- Citoyenneté et Immigration Canada

Mécanismes de surveillance

Les travaux du CIESN sont assujettis aux mécanismes de surveillance prévus dans la Loi sur le SCRS, sous forme entre autres du Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité et de l’Inspecteur général du SCRS.

Conclusion

La création du CIESN vise à augmenter les échanges d’informations et à améliorer l’analyse des renseignements en assurant l’utilisation de la plus vaste gamme possible de moyens et de compétences afin de produire régulièrement et au moment opportun des bulletins de renseignements à valeur ajoutée portant sur des événements en cours et de nouvelles menaces. La mise sur pied du CIESN démontre l’engagement du gouvernement du Canada à protéger les Canadiens du terrorisme et d’autres menaces envers la sécurité nationale.

Source : Service canadien de renseignement de sécurité

Rapports officiels

Rapports d’institutions nationales et internationales classés par thème.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.