C’est avec grand plaisir que je suis de retour au Maroc, et je tiens tout d’abord à remercier Sa Majesté le roi et le peuple du Maroc pour leur hospitalité et pour l’accueil chaleureux que j’ai reçu.

Il est regrettable que ma visite soit si courte, mais ma matinée a été bien remplie. J’ai eu une entrevue avec Sa Majesté pendant une heure et également avec le premier ministre pendant une demi-heure. La partie peut-être la plus intéressante de cette matinée a été le fait que j’ai été pendant une heure avec des jeunes et des responsables d’associations civiques qui assistaient à une conférence sur l’avenir des jeunes dans la société marocaine, car c’était là quelque chose de différent des entretiens que j’ai d’habitude.

Lorsque je viens au Maroc, je sais que j’arrive dans un pays ami. Nos relations ont des fondements solides, et leur histoire très riche remonte au début de la fondation des Etats-Unis.

D’autres choses nous rapprochent. En mai, les Marocains ont subi le terrorisme tout comme nous. Nous savons plus que jamais que nous devons lutter contre ce fléau et créer une société qui offre des possibilités à tous les habitants de nos pays.

Nous appuyons fortement les mesures que le Maroc a prises en vue d’un avenir meilleur : l’organisation d’élections législatives et municipales qui se sont bien déroulées, l’élection de la première femme maire et la proposition de réformes audacieuses du droit de la famille. Je félicite Sa Majesté pour ces initiatives. Ce sont là le genre d’initiatives dont le président Bush a parlé récemment en faisant état de la nécessité d’entreprendre de telles réformes en vue d’établir une base solide pour la démocratie.

Nous voulons être des partenaires dans cet effort, et notre soutien au Maroc, alors qu’il lutte contre le terrorisme et qu’il entreprend des réformes, a augmenté considérablement. Nous allons quadrupler notre aide économique au cours des quelques prochaines années. Nous allons doubler notre aide militaire.

Nous négocions actuellement un accord de libre-échange, et la délégation marocaine va partir ce soir aux Etats-Unis afin de poursuivre ces négociations. Nous espérons conclure cet accord avant la fin de l’année.

Dans le cadre de ces négociations sur l’accord de libre-échange, nous tiendrons compte de la situation particulière du Maroc dont l’économie est essentiellement rurale et des effets du libre-échange sur le secteur agricole. Nous sommes cependant certains que l’accord de libre-échange offrira de nombreuses possibilités prometteuses pour les Marocains, ainsi que pour les Américains, et qu’il profitera à tous les secteurs du pays.

Le Maroc est également un partenaire important des Etats-Unis au niveau international. En ce qui concerne le Proche-Orient, nous avons la même conception de deux Etats, Israël et la Palestine, vivant côte à côte en paix et dotés d’un régime démocratique. Les relations que le Maroc entretient avec les Israéliens et les Palestiniens nous aideront à la concrétiser dans les faits. J’ai remercié Sa Majesté pour le soutien qu’il apportait à nos efforts visant à aller de l’avant avec l’application de la Feuille de route lorsque les conditions le permettent.

Sa Majesté et moi avons également parlé de l’Irak. Nos objectifs en ce qui concerne ce pays sont les mêmes, à savoir rendre dès que possible au peuple irakien le contrôle de son pays. Nous sommes reconnaissants au Maroc de nous aider à réaliser cet objectif, mais surtout à aider les Irakiens à l’atteindre.

Pour ce qui est du Sahara occidental, nous comptons sur les parties au conflit pour trouver une solution politique au moyen de négociations. Nous appuyons les efforts de M. Jim Baker visant à aider les parties à trouver une solution. Il va sans dire que les Etats-Unis ne cherchent pas à imposer une solution aux parties. Celles-ci ont à trouver la bonne solution au moyen de négociations en se fondant sur le plan de M. Baker.

Je tiens à remercier de nouveau Sa Majesté, le premier ministre, le ministre des affaires étrangères et toutes les autres personnes qui ont contribué à rendre ma visite fructueuse malgré sa brièveté.