Déclaration de la présidence au nom de l’Union européenne sur les initiatives émanant des sociétés civiles israélienne et palestinienne

L’Union européenne se félicite des initiatives émanant des sociétés civiles israélienne et palestinienne qui visent à promouvoir le rapprochement, l’instauration d’un climat de confiance et l’établissement d’une paix durable.

L’initiative de Genève dont Yossi Beilin et Yasser Abed Rabbo sont à l’origine confirme la volonté qui existe au sein des deux sociétés civiles de parvenir à une coexistence pacifique, dans deux États indépendants, viables et prospères, vivant côte à côte en toute sécurité, ce qui sera profitable à tous les Israéliens et Palestiniens, ainsi qu’à tous les pays de la région. Cette initiative contribue également à sensibiliser les opinions publiques des deux parties à la nécessité d’identifier les efforts et concessions mutuelles nécessaires afin de parvenir à un règlement négocié du conflit.

À cet égard, l’UE considère le document présenté le 1 er décembre à Genève comme une contribution précieuse de la société civile à l’appui de la Feuille de route établie par le Quatuor, qui demeure la base pour une reprise immédiate du processus de paix et qui a reçu l’aval de l’ensemble de la communauté internationale dans le cadre de la résolution 1515 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

L’UE rappelle qu’elle est disposée à continuer de soutenir tous les efforts en vue d’une solution pacifique au conflit et qu’elle condamne la violence et le terrorisme sous toutes ses formes.

Chypre, la République tchèque, l’Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la République slovaque et la Slovénie, pays adhérents, la Bulgarie, la Roumanie et la Turquie, pays associés, ainsi que les pays de l’AELE membres de l’Espace économique européen, se rallient à cette déclaration.


CE : 15584/03