Réseau Voltaire

Les pays membres du Conseil de Coopération du Golfe font avancer leur projet de marché unique

+

Les États du Golfe membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), c’est à dire l’Arabie saoudite, Koweït, les Emirats arabes unis, Qatar, Bahreïn et Oman, ont lancé la deuxième phase de leur union des douanes, un projet historique qui les placera au sein d’un même bloc économique et ouvrira la voie à l’adoption d’une monnaie unique.
Les six États ont en effet signé un premier accord en janvier 2003, prévoyant une période transitoire de trois ans pour assurer le succès de l’union douanière et les mettre fermement sur la voie d’un marché commun dans le Golfe. D’après le secrétariat du CCG, « la seconde phase durera elle aussi un an (…) elle se focalisera sur le renforcement de l’union douanière du Conseil de Coopération du Golfe, renforcera sa crédibilité tout en bénéficiant des résultats positifs de la première phase ».

Source
Gulf News (Émirats arabes unis)
Gulf News est le principal quotidien consacré à l’ensemble du Golfe arabo-persique, diffusé à plus de 90 000 exemplaires. Rédigé à Dubaï en langue anglaise, il est principalement lu par la trés importante communauté étrangère vivant dans la région.

« GCC launches second phase of customs union », par Nadim Kawach, Gulf News, 14 janvier 2004.

Regards du Proche-Orient

Le monde vu du Proche-Orient. Tous les jours, le Réseau Voltaire a relevé les informations publiées dans la presse du Proche-Orient et les a résumé sous forme de dépêches sourcées (mai 2003-janvier 2004).

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.