Réseau Voltaire

Dominique de Villepin veut initier un nouveau système de sécurité dans le Golfe impliquant l’Irak

+

Le gouvernement du Bahreïn a accueilli avec réticence la proposition française de « système de sécurité » régional dans le Golfe, qui inclurait l’Irak et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité. Le Bahreïn s’est dit satisfait du système actuel fonctionnant dans le cadre du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), qualifié d’« efficace » par le cheikh Cheikh Mohamed bin Moubarak Al Khalifa, actuel ministre des Affaires étrangères.
Selon lui, la France n’a fait que suggérer « quelques idées » sur la sécurité dans le Golfe, mais il est « prématuré » de les évaluer maintenant. Il a tenu ses propos au cours d’une conférence de presse avec son homologue français Dominique de Villepin, qui a terminé, mercredi 14 janvier 2004, une tournée régionale aux Émirats Arabes Unis, à Oman, au Qatar et au Koweït.
Au cours de cette intervention publique, Dominique de Villepin a annoncé que la France allait appeler à la tenue d’une conférence internationale sous les auspices de l’ONU afin de former un système de sécurité régionale après l’établissement d’un gouvernement national en Irak.
D’après un accord élaboré en novembre 2003 entre l’administrateur états-unien Paul Bremer et le Conseil de gouvernement transitoire irakien, les États-Unis devraient rendre leur souveraineté aux Irakiens d’ici juin 2004. « Cette région stratégique est le centre du monde, et nous devons faire de notre mieux pour préserver sa sécurité et sa stabilité », a déclaré le chef de la diplomatie française. Pour cela, « la France envisage l’organisation d’une conférence internationale à laquelle les pays de la région, l’ONU et les cinq membres du Conseil de sécurité participeraient pour intégrer l’Irak dans le système régional ».
Son homologue bahreïni a ajouté que le Bahreïn et la France s’étaient accordés sur la nécessité d’accélérer le processus de formation d’un gouvernement national en Irak. « Le nouveau gouvernement devra représenter les différents groupes ethniques et religieux et préserver la stabilité et l’intégrité territoriale de l’Irak ». Quant à la tenue d’une conférence internationale, elle sera du ressort du futur gouvernement irakien.
Dominique de Villepin a par ailleurs rappelé l’importance des pays membres du CCG, avec lesquels la France entretient depuis longtemps de fortes relations amicales. Selon un communiqué de l’ambassade française sur place, ces réunions ont été « une opportunité d’échanger des points de vue et des analyses concernant différentes questions régionales et internationales telles que la situation en Irak, la prolifération des armes de destruction massive et la lutte contre le terrorisme. Elles démontreront la détermination de la France à maintenir dans la région sa politique de présence, d’indépendance et d’équilibre, et réaffirmeront son attachement et son engagement envers la stabilité et la sécurité dans le Golfe ».

Source
Gulf News (Émirats arabes unis)
Gulf News est le principal quotidien consacré à l’ensemble du Golfe arabo-persique, diffusé à plus de 90 000 exemplaires. Rédigé à Dubaï en langue anglaise, il est principalement lu par la trés importante communauté étrangère vivant dans la région.

« Bahrain cold-shoulders French proposal », par Mohammed Almezel, Gulf News, 15 janvier 2004.

Regards du Proche-Orient

Le monde vu du Proche-Orient. Tous les jours, le Réseau Voltaire a relevé les informations publiées dans la presse du Proche-Orient et les a résumé sous forme de dépêches sourcées (mai 2003-janvier 2004).

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.