La France a une longue histoire de querelles entre factions et aujourd’hui il semble que ces affrontements aient lieu au sein même du gouvernement à propos de la loi dite sur « l’application du principe de laïcité ». Derrière ces déchirements se profile une crainte qui n’ose pas s’assumer face au développement de la présence musulmane en France.
Bien que les recensements ne puissent pas, dans la loi française, interroger sur les appartenances ethniques ou religieuses, certains démographes estiment que 25 à 30 % de la population de moins de 25 ans en France est musulmane. D’ailleurs, en France, la dénomination « les jeunes » [1] est l’appellation politiquement correcte utilisée pour désigner les jeunes musulmans. Compte tenu des taux de natalité, il n’est pas impossible que dans 25 ans la France ait une majorité musulmane et, dès lors, on peut se demander si la France laïque ne deviendra pas un État islamique.
Cette question se pose aussi pour d’autres pays d’Europe et il est difficile de savoir ce que cela impliquera dans ces pays. Certains espèrent régler cette question par l’assimilation. C’est la logique qu’on trouve derrière le projet de Nicolas Sarkozy de développer un islam français avec des imams formé en France. Toutefois, son projet de « Conseil des musulmans » apparaît pour beaucoup d’analystes comme une reconnaissance des islamistes et pour ces derniers, l’assimilation est une contamination. L’autre méthode d’assimilation que sont les mariages mixtes ne fonctionne pas non plus car ils lient souvent des hommes musulmans avec des femmes converties. Dans le même temps, en France, le catholicisme recule et l’islamisme, encore faible, ne cesse de progresser grâce à son impact dans la jeunesse.
Contrairement à ce qui s’est passé aux États-Unis aux XVIIIème siècle et au XIXème siècle, les immigrés ne viennent pas aujourd’hui en Europe pour devenir des citoyens du nouveau territoire et cela crée des tensions et des inquiétudes dans les pays d’accueil. Les frictions entre populations restent cependant un sujet tabou qui fait le jeu de l’extrême droite. Aujourd’hui, le gouvernement français croit sincèrement pouvoir régler le problème en faisant une loi qui viole les principes occidentaux de liberté religieuse. L’intégration des musulmans sera le dilemme fondamental des Français au prochain siècle.

Source
Daily Telegraph (Royaume-Uni)

« Is France on the way to becoming an Islamic state ?, par Barbara Amiel, Daily Telegraph, 26 janvier 2004.

[1] NDLR : En Français dans le texte