Le président George W. Bush a nommé, le 6 février 2004, sept des neuf membres de la Commission d’enquête sur l’échec des services de renseignement dans l’affaire des « armes de destruction massive » irakiennes. Malgré l’équilibre entre démocrates et républicains, la Commission est bien verrouillée. Son président, l’ancien sénateur démocrate Charles S. Robb, est le gendre de l’ancien président Johnson et un ami du clan des Texans. Les deux autres démocrates, Rick levin et Llyod Cutler, seraient membres de la société secrète des Skulls & Bones, avec George W. Bush. Quand aux membres républicains, il s’agit de vieux routiers des coups tordus, comme le juge Laurence Silberman (photo), qui négocia October Surprise ; ou des rivaux politiques qui ne pourront rien dévoiler sans se compromettre comme le sénateur John McCain. La Maison-Blanche semble avoir renoncé à nommer James Woolsey, ancien directeur de la CIA impliqué dans l’affaire, et s’est rabattue sur l’amiral William O. Studeman, son ancien adjoint.