Aujourd’hui, pas moins de cinq commissions sont en train d’étudier les questions de renseignement dans notre pays et les renseignements dont nous disposions avant la guerre d’Irak. Nous ne pouvons cependant pas attendre novembre pour mener des transformations dans les agences de renseignement car c’est la crédibilité et la sécurité des États-Unis qui sont en jeu.
Les dirigeants politiques et des agences de renseignement doivent cesser de nier et prendre des mesures :
- Il faut que, dans leurs rapports, les analystes pointent ce qu’ils ne savent pas plutôt que de faire des suppositions sur ce qu’ils ignorent. George Tenet doit rappeler cette règle à ses analystes.
- Nous devons corriger tous les rapports sur les armes de destruction massive d’autres pays où nous avons des doutes.
- Il faut cesser de se baser sur les seules sources satellites et envoyer sur le terrain des agents familiarisés avec les langues et les cultures des pays visés.
- Il faut s’impliquer dans le renforcement des inspections de l’ONU.
Il faut que le président et le directeur de la CIA reconnaissent notre problème en matière de renseignement et il faut qu’ils constituent une direction centrale du renseignement.

Source
Washington Post (États-Unis)
Quotidien états-unien de référence, racheté en août 2013 par Jeff Bezos, fondateur d’Amazon.

« Four Steps to Better Intelligence », par Jane Harman, Washington Post, 7 février 2004.