L’Europe, construite après la seconde Guerre mondiale par des Européens fatigués par les conflits incessants, ne cesse de rêver de paix et de tranquillité. Elle a donc des budgets de défense désespérément faibles, l’empêchant de faire entendre sa voix dans le monde et elle ne veut pas être mêlée à des conflits. Espérons que la période n’a rien à voir avec celle de Munich.
Or, 60 ans après la Shoah, l’Europe fait face à une nouvelle vague de violence antisémite, essentiellement due aux jeunes issus de l’immigration arabo-musulmane qui importent le conflit israélo-palestinien en mêlant antisémitisme et antisionisme. L’Europe ne réagit pas, considérant qu’il ne s’agit que d’un affrontement entre les minorités juives et arabes alors que la violence n’est présente que d’un seul côté. On explique ces violences par les problèmes de l’intégration en Europe, mais on ne voit pas le développement d’un islamisme conquérant.
La politique européenne, souvent critique à l’égard d’Israël, a contribué au laisser faire et les politiciens n’ont pas voulu affronter la question de la violence antijuive. En outre, une partie des Européens reste sensible aux thèses de l’extrême droite antisémite et raciste et la tendance gaucho-trotskyste s’est lancée dans un antisionisme qui la rapproche de l’antisémitisme. Que penser du sondage établissant que 59 % des Européens estimaient que Israël était la plus grande menace pour la paix [1] ? de la non-publication d’un rapport sur l’antisémitisme des arabo-musulmans ? du refus de Chris Patten de laisser François Zimeray créer une commission au Parlement européen sur l’usage des fonds allouée à l’Autorité palestinienne par l’Union européenne ? de la présence de Tariq Ramadan parmi les conseillers de Romano Prodi ? que conseille-t-il ? de se convertir à l’islam intégriste ?
L’Europe doit mieux faire pour combattre l’antisémitisme en s’inspirant de la politique intérieure de la France dans ce domaine. Nous devons continuer à sanctionner, éduquer et intégrer pour combattre l’intégrisme islamique qui cherche à remplacer nos valeurs par les siennes.

Source
Le Figaro (France)
Diffusion 350 000 exemplaires. Propriété de la Socpresse (anciennement créée par Robert Hersant, aujourd’hui détenue par l’avionneur Serge Dassault). Le quotidien de référence de la droite française.

« Antisémitisme : l’Europe peut mieux faire ! », par Roger Cukierman, Le Figaro, 18 février 2004.

[1] NDLR : en fait le sondage établissait que 59 % des Européens estimaient qu’Israël était une menace pour la paix, pas, la plus grande menace pour la paix