Réseau Voltaire

« Une lutte commune »

+

Le mois de septembre est un mois de tristesse pour la Russie et les États-Unis. Le monde se souvient des atrocités de Beslan et du 11 septembre. Les deux tragédies résultent d’actes terroristes haineux. Le monde doit se souvenir de ce qu’il faut faire pour le combattre et combien une politique du deux poids deux mesures peut être dommageable pour notre coopération. Orchestré et planifié par Chamil Bassaïev, le massacre de Beslan est une plaie ouverte pour la Russie. Les offres d’aide en provenance d’Europe et des États-Unis nous ont aidé à soulager un peu notre peine. J’espère que les gouvernements vont s’unir contre le terrorisme et la première tâche à accomplir est d’interdire d’abriter des terroristes.
Dans ce domaine, il reste encore beaucoup à accomplir. On attend un nouveau pas dans cette direction au sommet de New York de 2005. Les actes commis par des personnes comme Ben Laden, Bassaïev ou d’autres ont entraîné leur inscription sur la liste des terroristes internationaux. IL ne faut pas que ces gens disposent d’accès aux médias. C’est pourquoi nus avons protesté vigoureusement quand ABC a interviewé Bassaïev. Cela lui a fournit une tribune pour justifier ses actes.
On ne peut pas faire de distinction entre Bassaïev et Ben Laden sans légitimer les actes terroristes et sans saper l’unité des nations contre le terrorisme.

Source
Washington Times (États-Unis)
Propriété du révérend Sun Myung Moon (Église de l’Unification).

« A common struggle », par Yuri Ushakov, Washington Times, 1er septembre 2005.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.