Réseau Voltaire

Attentats de Londres : le surprenant témoignage d’un rescapé

| Paris (France)
+

Dans un entretien accordé au journal britannique Cambridge Evening News, Bruce Lait, l’un des rescapés des attentats de Londres du 7 juillet 2005, et qui se trouvait dans le wagon où la bombe a explosé, a longuement témoigné des circonstances précédant et suivant l’explosion qui s’est produite non loin de la station de London’s Aldgate East. Après avoir donné de nombreux détails sur les passagers et le retentissement de l’explosion survenu à quelques mètres de lui, il explique les circonstances de son réveil, entouré de cadavres et de blessés.

« Les policiers m’ont dit : « faites attention à ce trou, c’est là que la bombe se trouvait ». Le métal a été propulsé vers le haut comme si la bombe se trouvait en dessous du train. Ils avaient l’air de penser que la bombe avait été laissée dans un sac, mais je ne me souviens pas que quelqu’un se soit trouvé à l’endroit de l’explosion, ni même le moindre sac ».

Un autre survivant a rapporté au journaliste du Guardian, Mark Honigsbaum, une version similaire de l’évènement, ajoutant que « le revêtement du sol du wagon s’est soudainement envolé, propulsé vers le haut ».

Ces témoignages restés discrets contredisent la version officielle.

Photo : la reine Elizabeth II rend visite à Bruce Lait dans sa chambre du Royal Hospital.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.