Comme si le racisme économique qui s’étale au grand jour dans le chaos de l’ouragan Katrina ne suffisait pas, les agences de presse proches du pouvoir blanc y vont de leurs commentaires les plus stéréotypés. Ainsi lorsqu’Associated Press diffuse une photo montrant un noir, de l’eau jusqu’à la taille, traînant des victuailles, il s’agit sans aucun doute de « pillage ». Par contre, lorsque AFP via Getty Images nous présente deux blancs faisant exactement la même chose, leurs victuailles ont bien entendu été « trouvées ». Bien que ces deux photos proviennent de photographes et de sources différentes, et ne révèlent donc pas de double traitement flagrant de la part de leurs diffuseurs isolément, elles révèlent néanmoins une tendance générale qui tend à reprocher aux gens leur misère, même quand celle-ci met précisément leur vie en danger. Et surtout lorqu’ils sont noirs. Les explications confuses des diffuseurs face aux vives réactions de la Toile et le fait que ces photos ou leurs commentaires aient été retirés de la circulation en témoignent largement.