Le journaliste William Arkin, chroniqueur militaire réputé du Washington Post, a récemment révélé l’existence d’un nouveau programme classifié du Pentagone, mystérieusement intitulé « Granite Shadow » (ombre de granit).

« Un porte parole de l’état-major interarmes (JFHQ-NCR) m’a confirmé l’existence du Granite Shadow et que ce nom était le terme déclassifié pour un plan tenu secret ». Selon William Arkin, ce programme militaire s’inspirerait du Complan 400, établi après les attentats du 11 septembre, et généraliserait des opérations militaires sur le sol états-unien sans le moindre contrôle civil, sous couvert de la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive. « Granite Shadow favoriserait l’émergence d’opérations militaires intérieures, incluant la récolte d’informations et la surveillance civile, et établirait de nouvelles règles concernant l’usage d’armes létales et expérimentales. Le contrôle de zone à risque serait désormais militaire et fédéral, ce qui est à la limite de l’illégalité ».

Reconnu pour ses analyses et ses anticipations, l’actuel chroniqueur du Washington Post avait révélé plusieurs semaines à l’avance la manière dont les États-Unis avaient planifié économiquement et militairement l’invasion de l’Irak.