L’OTAN a été créée en 1949 pour sauvegarder la liberté, le patrimoine commun et la civilisation des nations occidentales. Elle fut construite sur les principes de la démocratie, de la liberté individuelle et de l’État de droit, des principes qui restent indispensables. L’alliance nous a défendu face à la menace soviétique, elle doit nous défendre face à la menace islamiste.
Dans les années 90, nous avons péché par excès de confiance et nous n’avons pas vu qu’un ennemi se préparait à nous attaquer. Le terrorisme islamiste est pour nous une menace mortelle, non seulement parce qu’il s’est converti au terrorisme de masse, mais parce qu’il défend des valeurs antinomiques avec les principes démocratiques. Il faut donc que l’OTAN s’adapte pour nous défendre. L’OTAN a commencé à changer mais elle reste figée dans l’agenda des années 90. Nous devons nous adapter et, pour cela, voici mes propositions :
- Le terrorisme islamiste est une menace comparable au communisme, l’OTAN doit donc placer la lutte contre le djihadisme au cœur de sa stratégie.
- Il est impossible de faire une distinction nette entre sécurité internationale et nationale ; l’OTAN doit donc construire une dimension de sécurité nationale et multiplier les rencontres entre ministres de l’intérieur.
- L’OTAN doit se développer et devenir l’alliance militaire des démocraties libérales en incluant le Japon, l’Australie et Israël.
- Il faut rompre avec le principe d’unanimité pour ne pas nuire à son fonctionnement.

Source
ABC (Espagne)

« La OTAN contra el terrorismo islamista », par José Maria Aznar, ABC, 1er décembre 2005.