Réseau Voltaire

« Assassinat présumé : la dernière nouveauté dans l’arsenal de notre allié »

+

L’assassinat extra-judiciaire est devenu une arme dans la guerre globale au terrorisme et cette arme est de plus en plus employée. Le gouvernement australien doit condamner cette tendance et s’assurer qu’aucune des infrastructures australiennes ne sera utilisée par notre allié états-unien pour mener des frappes aériennes sur les territoires d’autres États souverains.
D’abord présenté comme un succès, le raid visant à tuer le lieutenant de Ben Laden s’est révélé avoir tué essentiellement des innocents sans atteindre la cible. Le Pakistan n’était semble-t-il pas au courant et a protesté. Le fait que les États-Unis ne respectent pas la souveraineté de leurs propres alliés laisse supposer que de telles frappes pourraient avoir lieu en Australie. Le gouvernement doit donc demander des garanties.
Le gouvernement pakistanais ne peut que sortir affaibli de cette attaque, alors qu’il participe à la guerre au terrorisme. En outre, cette attaque sape le principe de la souveraineté nationale. Si le gouvernement Howard ne proteste pas, cela signifiera qu’il accepte cette atteinte au droit international. Cela ne peut que renforcer le recrutement d’Al Qaïda.
Les assassinats extra-judiciaires sont toujours contre-productifs.

Source
The Age (Australie)

« Presumptive assassination : the latest in our ally’s arsenal », par Duncan Kerr, The Age, 19 janvier 2006.

Duncan Kerr

Duncan Kerr Duncan Kerr est député travailliste australien et ancien ministre de la Justice (1993-1996).

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.