Réseau Voltaire

« Le Monde » voit un match emblématique là où il n’y en a pas

| Paris (France)
+

Une technique classique pour esquiver un débat gênant est de choisir ses contradicteurs parmi ses amis.

Par exemple, la contestation française de la politique des néo-conservateurs états-uniens serait-elle incarnée par le truculent « philosophe » Bernard-Henri Lévy ? Evidemment non, puisque celui-ci est un des ardents promoteurs de la doctrine du « clash des civilisations » qu’il tente de justifier en mettant en scène le fascislamisme » dans ses enquêtes romancées.

Pourtant Le Monde présentait, dans son édition du 25 janvier 2006, le meeting politique animé par William Kristol et Bernard-Henri Lévy à la School of Advanced International Studies (SAIS) de l’université John-Hopkins de Washington comme une confrontation emblématique.

Courageusement intitulé « France - États-Unis, le match Lévy-Kristol », le brûlot s’appuie sur l’attitude ambiguë du penseur hexagonal au sujet de l’invasion de l’Irak qui se limitait, comme nous l’avons montré auparavant, tantôt à remettre en cause les aspects tactiques de l’opération, tantôt à affirmer qu’il aurait plutôt fallu bombarder un autre pays.

Le Monde tente de faire accepter à ses lecteurs les présupposés des néo-conservateurs en substituant à une dissusion de fond, un débat entre tendances.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.