Une photographie de manifestants arabes brûlant un drapeau danois orne la « une » de The New Republic. On peut y lire le titre de l’éditorial du rédacteur en chef, Martin Peretz : « Ce que les caricatures [de Mahomet] ont révélé : les islamistes sont incapables d’exprimer pacifiquement un désaccord » (« What the cartoons have revealed : Islamists seem incapable of disagreeing peacefully »).

The New Republic est un hebdomadaire états-unien, tendance sioniste de gauche. Il soutient sans faillir la politique de démocratisation forcée du Proche-Orient conduite par les néo-conservateurs. Le journal approuve l’occupation de la Palestine, la guerre en Afghanistan et le pillage de l’Irak, qui ont fait probablement plus de 200 000 morts au cours des quatre dernières années. Il ne s’est jamais interrogé sur l’incapacité des États-Uniens à exprimer pacifiquement leurs désaccords.