Réseau Voltaire
10 mai 1933

Un jour pour brûler les livres impies

+

Le 10 mai semble avoir une attraction particulière sur les bibliophobes pyromanes... En 1497, à Florence en Italie, le moine inquisiteur Savonarole y organise le « Bûcher des Vanités » pour jeter au feu des traités de mathématiques arabes (et donc paiens), des cosmétiques, des jeux de cartes, mais aussi des œuvres de Boccace, Aristote et Ovide. Le 10 mai 1933, les nazis organisent à Berlin - et à travers toutes l’Allemagne - des bûchers de livres « souillant l’âme allemande ». Les œuvres de Thomas Mann, Erich Maria Remarque, Karl Marx, Egon Kish ou H.G. Wells, entre autres, sont livrées aux flammes. Quelques années plus tard, le 10 mai 2001, aux USA, la Congrégation des Églises Libres brûle publiquement les livres « satanistes » de la série Harry Potter - imitée ensuite par de nombreuses Églises fondamentalistes. À l’inverse, c’est encore un 10 mai, en 2003, que le tribunal de Cedarville (Arkansas) ordonne la réintégration des Harry Potter dans les bibliothèques municipales et scolaires dont ils avaient été bannis.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.