L’UE condamne vivement l’explosion qui a eu lieu aujourd’hui à Colombo, à l’état-major des forces armées. Elle adresse toute sa sympathie aux familles endeuillées et aux blessés, ainsi qu’au gouvernement et au peuple du Sri Lanka pour les pertes tragiques de vies humaines.

Il ne faut pas que cet acte terroriste effroyable compromette les perspectives de paix au Sri Lanka. L’UE continue de soutenir les efforts déterminés que déploient les médiateurs norvégiens en vue de la tenue d’une nouvelle série de pourparlers sur le renforcement de l’accord de cessez-le-feu entre les Tigres de libération de l’Eelam tamoul (LTTE) et le gouvernement du Sri Lanka.

L’UE appelle à la fois les LTTE et le gouvernement sri-lankais à s’abstenir de nouvelles actions susceptibles de mettre en péril le processus de paix.

La Bulgarie et la Roumanie, pays en voie d’adhésion, la Turquie, la Croatie* et l’ancienne République yougoslave de Macédoine*, pays candidats, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine et la Serbie-Monténégro, pays du processus de stabilisation et d’association et candidats potentiels, le Liechtenstein, pays de l’AELE membre de l’Espace économique européen, ainsi que l’Ukraine et la République de Moldavie se rallient à la présente déclaration.

*La Croatie et l’ancienne République yougoslave de Macédoine continuent à participer au processus de stabilisation et d’association.

Ref : 8672/1/06 REV 1 (Presse 118)