Aujourd’hui, le conseil d’administration de la société du Compte du millénaire (MCC) a sélectionné la première série de pays admis à bénéficier du Compte du millénaire (MCA). Cette sélection marque un tournant historique dans la façon dont les Etats-Unis et le monde octroient leur aide au développement aux pays les plus pauvres du monde.

Les 16 pays en question sont les suivants : Arménie, Bénin, Bolivie, Cap-Vert, Géorgie, Ghana, Honduras, Lesotho, Madagascar, Mali, Mongolie, Mozambique, Nicaragua, Sénégal, Sri Lanka et Vanuatu.

Ces pays ont atteint les critères élevés de ce programme novateur en gouvernant justement, en investissant dans leurs peuples et en favorisant la liberté économique. Le président les félicite d’avoir été choisis et se réjouit à la perspective d’une réelle coopération entre eux et la MCC lors de la préparation de leurs projets. Le Congrès a attribué 1 milliard de dollars au MCA pour l’année budgétaire 2004, et le gouvernement a l’intention de coopérer avec le Congrès pour financer ce compte à hauteur de 2,5 milliards de dollars en 2005 et pour atteindre l’objectif de financement annuel de 5 milliards de dollars en 2006.

Historique

Le MCA est une nouvelle conception de l’aide au développement qui met l’accent sur la stimulation de la croissance économique des pays les plus pauvres par le renforcement d’une politique rationnelle, la bonne gestion des affaires publiques et le respect de la primauté du droit au moyen de la mise au point de programmes conçus par des pays qui ont prouvé leur attachement à un gouvernement équitable, à la promotion de la liberté économique et à l’investissement dans leur population. Le président a annoncé la création du MCA en mars 2002, juste avant la réunion de la conférence sur le financement du développement qui s’est tenue à Monterrey (Mexique). Cette approche a été accueillie favorablement par cinquante chefs d’Etat et de gouvernement et deux cents ministres dans le Consensus de Monterrey.