Les nouveaux règlements sur les interrogatoires de l’armée de terre américaine, qui seront prochainement publiés par le Pentagone, ne contiendront pas le principe interdisant l’humiliation des prisonniers, principe qui est contenu dans la Convention de Genève, rapporte le journal Los Angeles Times.

Selon le journal, bien que ces règlements aient été mis au point plus d’un an après la révélation d’une série de sévices exercés par l’armée américaine contre des prisonniers, pour standardiser les procédures des interrogatoires, ils ne contiennent pas l’interdiction d’humilier les prisonniers, qui est considérée comme l’un des principes régissant les conduites de traitement des prisonniers.

Les nouveaux règlements n’ont pas encore été rendus publics, mais ils ont pris leur forme fondamentale. Selon des informations, la nouvelle position de l’armée américaine envers les prisonniers a fait l’objet de nombreuses critiques du parti au pouvoir et du parti d’opposition américains, qui ont appelé la Maison Blanche et les autorités militaires à bien réfléchir sur ce problème avant de passer à l’action.

L’armée américaine, par son omission de certaines dispositions dans les nouveaux règlements, veut établir le fait que certains sévices contre des prisonniers ne vont pas à l’encontre des lois militaires, et cette position des autorités américaines, qui va à l’opposé des normes internationales, les amènera à perdre la confiance du public, a estimé le journal américain.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)