Réseau Voltaire

Soudan : Jean-Marie Guéhenno mènera la mission d’évaluation de l’ONU au Darfour

| New York (États-Unis)
+

Le Secrétaire général a désigné Jean-Marie Guéhenno, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, pour conduire l’équipe de l’ONU de la mission d’évaluation conjointe Nations Unies/Union africaine (UA) qui étudiera le redéploiement d’une force dans la région du Darfour, a annoncé aujourd’hui le porte-parole du Secrétaire général.

Les membres de la mission d’évaluation conjointe ONU/UA entameront d’abord des consultations à Khartoum au Soudan, a indiqué Stéphane Dujarric, lors de son point de presse quotidien, au siège de l’ONU à New York.

Ils se rendront ensuite au Darfour pour évaluer les besoins de la Mission de l’UA au Soudan (MUAS) qui est déployée depuis 2004 pour protéger les populations civiles du Darfour et qui doit être renforcée dans la mesure où elle aura la responsabilité de faciliter la mise en oeuvre de l’accord de paix, a ajouté le porte-parole.

Le 5 mai dernier, un accord de paix a été signé entre le gouvernement du Soudan et la faction de l’Armée de libération du Soudan (ALS) dirigée par Minni Minawi. Deux mouvements rebelles du Darfour n’ont toujours pas signé l’accord de paix (dépêche du 01.06.06).

La mission d’évaluation étudiera aussi un éventuel remplacement de la MUAS par une force des Nations Unies qui serait plus puissante, a encore indiqué le porte-parole.

Elle se rendra ensuite à Khartoum pour un cycle de consultations supplémentaires avec les autorités soudanaises, avant de rendre au rapport au Secrétaire général de l’ONU et au président de l’UA.

La visite de la mission d’évaluation pour le redéploiement d’une force au Darfour sera « une étape importante » dans la coopération entre le Soudan et la communauté internationale pour faire régner la paix et la prospérité dans le pays, a estimé le porte-parole.

Le 25 mai dernier, Lakhdar Brahimi, Envoyé spécial du Secrétaire général, avait annoncé que le gouvernement du Soudan autorisait l’envoi d’une telle mission (dépêche du 25.05.06).

Si le Soudan a donné son accord à une mission d’évaluation, il réserve encore son approbation au principe d’un remplacement d’une force de l’UA à une force de l’ONU, avait affirmé le 2 juin Hedi Annabi, Responsable adjoint des opérations de maintien de la paix.

Selon le responsable, le feu vert du Soudan dépendra du mandat de la mission de l’ONU (dépêche du 02.05.06).

Le conflit qui a démarré en février 2003 au Darfour a déjà fait au moins 200.000 morts et a provoqué le déplacement de plus de 2 millions de personnes.

La mission du Conseil de sécurité est arrivée à Khartoum, a par ailleurs annoncé le porte-parole. Les membres du Conseil rencontreront demain le président soudanais. Ils tiendront une conférence de presse à l’issue de cette rencontre (dépêche du 26.05.06).

Source
ONU (Centre de nouvelles)

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.