L’offre des grandes puissances à Téhéran pour résoudre la crise du nucléaire iranien contient des " pas positifs" mais aussi des "ambiguïtés", a déclaré mardi le négociateur du nucléaire iranien Ali Larijani.

"Il y a des pas positifs dans ces propositions, mais aussi des ambiguïtés qui doivent être clarifiées", a commenté le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, sur la télévision d’Etat.

Le responsable s’exprimait après avoir reçu du Haut représentant de l’UE pour la politique extérieure, Javier Solana, une offre des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et de l’Allemagne (groupe 5+1), visant à ce que l’Iran suspende son enrichissement d’uranium.

L’offre des grandes puissances contient des mesures incitatives, notamment en matière de commerce, pour que Téhéran suspende son enrichissement d’uranium, mais aussi un avertissement d’action devant le Conseil de sécurité de l’ONU s’il s’y refuse.

L’entretien de MM. Larijani et Solana a duré un peu plus de deux heures, et les "discussions" ont été "bonnes", selon le responsable iranien.

Néanmoins, "pour arriver à une conclusion sur les propositions du groupe 5+1, il y a besoin de plus d’études et de discussions",a- t-il ajouté.

M. Solana, arrivé lundi soir dans la capitale iranienne, a partagé cet avis en estimant qu’il y avait "absolument besoin de plus de discussions et d’études".

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)