Le football est une langue universelle. Il peut réduire les fractures sociales, culturelles et religieuses. Il favorise le développement et l’épanouissement personnel, nous apprend l’esprit d’équipe et le fair play, construit l’estime de soi et ouvre les portes à de nouvelles opportunités. Il peut ainsi contribuer au bien-être de communautés et de pays entiers.

C’est la raison pour laquelle l’Organisation des Nations Unies a fait du football un outil pour atteindre les objectifs de développement du Millénaire –l’impressionnant ensemble d’objectifs axés sur l’homme que tous les pays ont adoptés pour les guider dans l’édification d’un monde meilleur au XXIe siècle.

Et c’est aussi la raison pour laquelle l’Organisation des Nations Unies se tourne vers le football pour chercher à guérir les blessures émotionnelles de la guerre chez les jeunes dans les camps de réfugiés et dans les pays qui se relèvent d’un conflit armé.

Au Sommet mondial de l’an dernier, tous les gouvernements du monde ont déclaré que « le sport peut favoriser la paix et le développement et peut contribuer à un climat de tolérance et de compréhension ».

Au cours des quelques semaines à venir, alors que des milliards de personnes dans le monde entier auront les yeux braqués sur la Coupe mondiale de la FIFA, nous demandons aux joueurs et à leurs supporters de partout de nous aider dans notre mission. Mettons la magie du football au service de notre recherche de la paix et du développement.

Réf : SG/SM/10503