Environ 30 lycéens chiliens ont occupé mardi pendant trois heures le bureau régional de l’Unesco à Santiago, capitale chilienne.

Cette action fait partie d’une série de protestations organisées depuis deux semaines par les lycéens chiliens pour demander une meilleure éducation publique.

Le meneur des élèves, Javier Ossandon, a lu une déclaration critiquant les dépenses militaires du gouvernement chilien face aux problèmes du pays dans l’éducation.

Il a également indiqué que les élèves avaient présenté leurs demandes au sujet des problèmes dans l’éducation chilienne à la directrice du bureau régional de l’Unesco, Ana Luisa Machado, affirmant avoir obtenu "une réponse satisfaisante".

Au cours des deux dernières semaines, les élèves chiliens ont organisé une série de manifestations pour demander de meilleures conditions dans l’éducation.

Le 30 mai, environ 600.000 élèves étaient descendus dans la rue pour exprimer leurs demandes. Environ 730 élèves avaient été arrêtés et au moins 28 avaient été blessés.

Le 5 juin, des lycéens de Santiago voulant manifester dans la rue étaient entrés en conflit avec la police. Environ 160 élèves avaient été arrêtés.

Vendredi dernier, la présidente chilienne Michèle Bachelet avait annoncé un programme d’urgence de 60 millions de dollars dans l’espoir de résoudre l’actuel conflit entre le gouvernement et les lycéens. Le gouvernement chilien avait annoncé que la gratuité de l’examen d’entrée à l’université et des transports publics serait accordée aux élèves.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)