Le commissaire européen au Commerce Peter Mandelson a promis de faire des efforts actifs pour que les producteurs chinois de chaussures qualifiés puissent obtenir le traitement du statut d’économie de marché durant l’enquête finale anti-dumping de l’Union européenne (UE).

Mandelson a fait cette remarque après que le ministre chinois du Commerce Bo Xilai ait exprimé mercredi son mécontentement à l’égard du jugement préliminaire de l’UE sur les exportations des chaussures fabriquées en Chine pendant une discussion à huis clos mercredi dernier, selon les sources émanant du Bureau de l’information du ministère.

Bo a indiqué que L’UE avait rejeté hâtivement le statut d’économie de marché à tous les producteurs chinois de chaussures impliqués et imposé des taxes anti-dumping provisoires uniformes à l’ensembe de ce secteur en Chine.

"Cela est non seulement contre le protocole anti-dumping de l’Organisation mondiale du Commerce (MOC) mais aussi contre les lois de l’UE. La Chine demande à l’UE de formuler un jugement final juste et équitable pour les producteurs chinois de chaussures impliqués", a souligné Bo.

Mandelson a promis de prendre avec sérieux en considération la demande chinoise et de déployer des efforts actifs pour faire reconnaître le statut d’économie de marché à des producteurs chinois de chaussures.

Lors des entretiens, les deux parties ont fait des commentaires positifs sur les relations commericales sino- européennes et se sont mis d’acoord de travailler ensemble pour les porter à un niveau supérieur.

Bo a présenté le développement récent de la Chine dans la protection des droits de propriété intellectuelle, en particulier dans le secteur du commerce de détail et dans le contrôle judiciaire. Le ministère est en train de mettre en place à travers du pays des centres pour recevoir des plaintes en matière de la violations des droits de propriété intellectuelle, ajoute-il.

"La Chine est prête à renforcer la coopération avec l’Union européenne et à s’inspirer des expériences européennes pour protéger les droits de propriété intellectuelle", a-t-il fait noter.

Ils ont également abordé le calendrier du round de Doha. Bo a appelé l’UE à prendre une position plus flexible sur le plan de l’agriculture. En réponse, Mandelson a affirmé que l’Union européenne voulait intensifier la coopération avec la Chine au cours des prochaines discussions.

Mandelson est venu à Beijing pour une visite de cinq jours en Chine sur l’invitation de Bo Xilai.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)