Le gouvernement japonais devrait approuver vendredi un projet de loi plaçant l’Agence de défense au niveau d’un ministère, a indiqué l’agence de presse japonaise Kyodo.

La loi proposée, la première de ce genre par le gouvernement, devrait d’abord passer par une réunion du conseil de sécurité, présidée jeudi par le Premier ministre Junichiro Koizumi, puis par une réunion du cabinet, vendredi, a indiqué une source gouvernementale.

Etant donné qu’il reste peu de temps à la session de l’actuel Parlement, qui se termine le 18 juin, cette loi sera probablement approuvée en automne, lors de la prochaine session extraordinaire du Parlement, selon un responsable.

Le projet de loi propose d’inclure la mission de maintien de la paix, de secours et d’autres opérations de coopération internationales parmi les devoirs essentiels des Forces d’autodéfense, et d’intégrer l’administration des institutions de défense de l’agence au futur "ministère de la Défense", qui sera dirigé par un ministre.

La mission de l’Agence de défense, créée en 1954, a été restreinte par la Constitution pacifiste du Japon, qui a renoncé à la guerre. Sa principale tâche est de défendre le pays et de donner des secours en cas de catastrophe dans le pays. Relevant de l’Office du cabinet et avec un ministre d’Etat comme directeur général, l’agence est sous le contrôle direct du Premier ministre.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)