Le président kirghiz Kourmanbek Bakiev souhaite que l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS) puisse jouer un rôle plus important dans le combat du terrorisme international.

Dans une interview accordée à d’importants médias chinois, le président Bakiev a souligné que les pays membres de l’OCS devaient être totalement préparés aux attaques terroristes.

Il a appelé les six membres à adopter toutes les mesures nécessaires pour lutter contre les activités terroristes internationales et à élaborer un mécanisme de coopération en matière de sécurité frontalière.

En ce qui concerne la coopération avec la Chine sur le plan de la lutte contre les "trois forces du mal", à savoir le terrorisme, l’extrémisme et le séparatisme, le président Bakiev a affirmé que les deux pays avaient signé une série de documents en la matière.

Les Etats membres de l’OCS souhaitent tous que le centre antiterroriste régional du bloc à Tachkent, capitale ouzbeke, puisse jouer un rôle plus actif dans la guerre contre ces trois forces et le trafic de drogue, a-t-il indiqué.

L’OCS, créée le 15 juin 2001 à Shanghai avec pour objectif de promouvoir la sécurité régionale et la lutte antiterroriste, regroupe la Chine, la Russie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan, auxquels s’ajoutent la Mongolie, l’Iran, l’Inde et le Pakistan qui bénéficient du statut d’observateur.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)