Le gouvernement palestinien, dirigé par le Mouvement de la résistance islamique (Hamas), a dénoncé l’assassinat par les Israéliens de Jamal Abou Samhadana, un chef des Comités de la résistance populaire (PRC), mort lors d’une opération aérienne lancée jeudi soir par l’armée israélienne, dans le sud de la bande de Gaza.

Ghazi Hamad, le porte-parole du gouvernement palestinien, a confié à la presse que le gouvernement palestinien condamne cette action criminelle et les procédés sanglants que le gouvernement d’occupation use à l’encontre de notre peuple".

Il a indiqué que le gouvernement israélien "sera totalement responsable des conséquences et des éventuelles réactions vis à vis des crimes et des terribles massacres".

Jeudi soir, des hélicoptères de type Apache ont conjointement effectué une attaque aérienne sur un camp d’entraînement palestinien, situé près de la commune de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, tuant Jamal Abou Samhadana et trois autres activistes palestiniens, a-t-on appris de témoins et de médecins.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)