La Pologne est parmi certains pays de l’OTAN qui n’ont pas pu répondre aux nouvelles conditions requises par cette alliance qui consistent à débloquer 2% de leur PIB pour la défense, a indiqué le ministre polonais de la Défense, Radoslaw Sikorski, à Bruxelles.

La récente décision de l’OTAN, prise plus tôt jeudi par les ministres de la Défense de l’alliance, a remplacé un accord jusqu’à présent reposant sur l’honneur pour ce problème. Les ministres ont décidé d’arrêter officiellement les 2% comme seuil, après que sept pays seulement se furent avérés être capables de répondre à ce critère.

"La Pologne ne répond pas aux conditions requises pour sa qualité de membre. Si l’alliance doit être crédible et munie d’une politique d’assurance pour l’avenir, tous les membres doivent canaliser des moyens adéquats vers la défense. J’appelle le Parlement à examiner cela dans le budget de l’année prochaine", a souligné M. Sikorski, cité par l’agence de presse polonaise PAP.

Toutefois, le ministre a affirmé que l’OTAN était contente des plans de la Pologne pour renforcer ses forces spéciales. Il a également confirmé l’offre de baser une surveillance terrestre alliée de l’OTAN en Pologne.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)