Les présidents bolivien et argentin ont décidé de se rencontrer la semaine prochaine pour engager des négociations sur les prix du gaz naturel bolivien exporté vers son pays voisin, selon des informations provenant jeudi de La Paz, la capitale bolivienne.

La rencontre du président bolivien, Evo Morales, et son homologue argentin, Nestor Kirchner, aura lieu dans la commune bolivienne de Villazon (sud), située près de la frontière argentine. Pour l’instant la date exacte de la réunion n’a pas été précisée, selon la même source.

La Bolivie, qui négocie avec l’Argentine depuis plus d’un an, dans le but d’augmenter le volume et les tarifs de son gaz exporté, fournit chaque jour à ce dernier six millions de mètres cubes (Mm3) de gaz naturel, à environ 3,20 dollars par million de Btu (mBtu : unité thermale britannique équivalente à 0,293 watt/heure).

Le ministre bolivien de l’Energie, Andres Solis, a fait savoir que son pays tenterait de signer un contrat de 20 ans avec l’Argentine, pour acheminer chaque jour à hauteur de 20 Mm3 de gaz naturel, à 5,50 dollars/mBtu. Cependant, l’Argentine espère que le prix s’établira à environ cinq dollars.

Les négociations ont été suspendues, après que l’Argentine eut admis sa revente de gaz naturel au Chili, qui n’a pas de relations diplomatiques avec la Bolivie, en raison d’un contentieux territorial remontant au XIXe siècle lors de la guerre du Pacifique.

Le Chili a pris, durant la guerre, le contrôle de l’unique débouché bolivien sur la mer. Les relations diplomatiques entre les deux pays ont été rompues dans les années 70, car alors la Bolivie a estimé que le Chili n’était pas sérieux sur la question du retour du territoire occupé.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)