JPEG - 4.4 ko
Le journaliste Dahr Jamail

Le journaliste irako-canadien Dahr Jamail est devenu célèbre lors de l’invasion de l’Irak en étant un des rares journalistes occidentaux véritablement sur le terrain. Il a ainsi été un des premiers à dénoncer l’utilisation d’armes interdites par les troupes états-uniennes ainsi que les crimes de guerre commis à Falloujah. Les agences de presse alternative et traditionnelles ont repris ses « Dépêches d’Irak » et il écrit maintenant pour Inter Press Service ainsi qu’Asia Times. Il est également devenu commentateur sur l’Irak sur la chaîne de Radio/TV états-unienne Democracy Now !, ainsi qu’à la BBC.

Dans cet article, Dahr Jamail et Jeff Plueger analysent les cinq stratégies de propagande les plus couramment utilisées par l’État et les médias pour gérer une crise, et appliquent cette grille de lecture à la réaction officielle et médiatique au massacre de Haditha. Dans l’ordre chronologique (mais pouvant être combinées), ces stratégies sont :
- Retarder (Delay)
- Détourner l’attention (Distract)
- Discréditer le messager (Discredit)
- Focaliser sur des détails (Spotlight)
- Chercher un bouc émissaire (Scapegoat).

Suite à la révélation du crime de guerre de Haditha, les agences d’information gouvernementale et les médias états-uniens et britanniques ont appliqué ces stratégies de communication à la lettre.

« Propaganda and Haditha », par Dahr Jamail et Jeff Pflueger, Truthout - Iraq dispatches, États-unis, 9 juin 2006.