M. Mohsen Bilal, ministre syrien de l’information, a affirmé que la cause palestinienne exige des médias arabes une activité concentrée pour démontrer sa justesse et sa légalité.

"La question palestinienne a accumulé les reconnaissances régionales et internationales notamment en ce qui concerne le droit du peuple palestinien au retour et à établir son Etat indépendant et souverain sur son sol national et avec al-Qods pour capitale", a souligné M. Bilal dans son discours à la 39ème session de réunions du Conseil des ministres arabes de l’information, réuni aujourd’hui au Caire, insistant de même sur la question de la libération du Golan syrien occupé, soutenue par les résolutions du droit international : les Nations Unies et son Conseil de Sécurité, l’Organisation de la conférence islamique, le Mouvement des Non-alignés, la Ligue Arabe....

M. Bilal a insisté sur un plan d’information arabe insistant sur la distinction catégorique entre le terrorisme et le droit des peuples à la résistance et à la lutte pour la libération.

Soulignant la campagne de déformation des croyances et de l’identité arabe, M. Bilal a souligné la nécessité d’une prestation médiatique arabe qui présentera à l’opinion publique mondiale le vrai visage des Arabes et de la religion islamique qui est une religion d’affection, de fraternité et de tolérance.

Prenant la parole, le ministre palestinien d’information, M. Youssof Moussa Mohammad Rizqa, a exposé la situation du peuple palestinien qu’on châtie pour ses options démocratiques non seulement en lui refusant de l’aide, mais encore par l’interdiction du transfert des assistances financières arabes et islamiques qui lui sont destinées.

M. Rizqa a appelé les pays arabes à soutenir la lutte du peuple palestinien et l’action culturelle et médiatique de l’autorité palestinienne pour pouvoir affronter et démasquer les médias sionistes.

Il a exprimé le souhait que l’actuelle réunion publie une condamnation forte et nette du carnage commis par Israël à Gaza, lequel a laissé des dizaines de tués et de blessés parmi des civils palestiniens innocents.

D’autres discours ont été prononcés à la séance d’ouverture de l’actuelle session, où les ministres arabes ont insisté sur la nécessité de travailler sur la manière de faire parvenir clairement au monde les points de vue des pays arabes.

Notons que l’actuelle session doit discuter de quatre questions principales : le développement d’un plan d’action médiatique arabe à l’extérieur pour soutenir la cause arabe et pour le retrait israélien complet du Golan syrien jusqu’à la ligne du 4 juin 1967, la distinction du terrorisme de la lutte légitime des peuples contre l’occupation, le dialogue entre les civilisations et la présentation du vrai visage de la civilisation arabe.

La réunion envisage d’inciter les institutions médiatiques arabes à apporter leur soutien à la Syrie et à ses positions justes et à refuser les pressions et les sanctions américaines unilatérales contre la Syrie.

La réunion examinera la question du développement de l’action du Conseil des ministres arabes de l’information, l’affrontement de la propagande hostile aux arabes et l’organisation de campagnes médiatiques contre la purification ethnique exercée par Israël contre le peuple palestinien dans les territoires occupés, et contre le plan de séparation raciste que le gouvernement d’Olmert entend lancer officiellement.

Source
SANA (Syrie)