Des dizaines de personnes ont été tuées ou blessées au cours d’une série d’attentats à l’explosif survenus mardi à Kirkouk, une ville du nord de l’Irak.

Deux attentats suicides à la voiture piégée ainsi que trois attaques à la bombe placée au bord de la route se sont produits mardi à Kirkouk, a confié à Xinhua l’un des chefs de la police locale.

Pour l’instant, aucun rapport sur les pertes en vie humaine n’est disponible, a poursuivi le général de division Torhan Abdul Rahamn.

Mais des informations provenant de certains médias locaux ont annoncé que le nombre de victimes de ces attentats avait atteint au moins 24 personnes.

Une voiture à attentat suicide a ciblé le général Rahman alors qu’il se dirigeait vers son bureau situé au conseil d’administration du commissariat de police de Kirkouk.

Deux voitures piégées ont pris pour cible la maison d’un policier dans la ville, a-t-il indiqué, avant d’ajouter qu’une quatrième avait explosé au passage d’une patrouille policière à proximité de Wasiti.

Le cinquième attentat à la voiture piégée a eu lieu aux environs du QG d’un important parti kurde, l’Union patriotique du Kurdistan, dirigé par le président irakien Jalal al-Talabani.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)