Au moins neuf Palestiniens ont été tués et 13 autres blessés dans deux raids lancés par l’armée israélienne mardi vers midi sur une camionnette roulant dans l’est de la bande de Gaza, selon des témoins et des sources médicales.

Un porte-parole du Jihad islamique (Guerre sainte), connu sous le nom d’Abou Ahmed, a fait savoir que cinq des neuf tués dans ce raid israélien étaient des membres des Brigades al-Quds, la branche armée de son groupe.

Deux médecins du service d’urgence de l’hôpital Shiffa ont déclaré à l’agence Xinhua (Chine nouvelle) que le raid avait fait neuf morts et 13 blessés côté palestinien.

A en croire d’autres sources médicales, au moins quatre des neuf morts étaient des membres de la branche armée du Jihad islamique. Deux enfants figurent également parmi les victimes.

Des témoins et des sources sécuritaires ont affirmé qu’un drone de reconnaissance de l’armée israélienne avait tiré un missile sur la camionnette et que tous les membres du Jihad islamique se trouvant dans le véhicule avaient été tués.

Par ailleurs, des sources des forces de sécurité palestiniennes ont indiqué que trois autres activistes avaient été tués dans un autre raid israélien visant leur voiture circulant près de Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza.

Le gouvernement israélien a décidé d’intensifier ses raids aériens contre les activistes palestiniens qui continuaient de tirer des roquettes artisanales depuis la bande de Gaz vers le sud d’Israël.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)