Le procès de Saddam Hussein et de ses sept coaccusés pour crimes contre l’humanité a repris mardi avec la présentation par l’équipe de défense de davantage de témoins.

Le président du tribunal, Raouf Abdel Rahmane, a ouvert la session en déclarant qu’il avait ordonné la poursuite de l’expulsion du demi-frère de Saddam, Barzan Ibrahim, pour une seconde session.

"Le tribunal a décidé de continuer à expulser l’accusé Barzan pour ses violations répétées de l’ordre du tribunal", a annoncé le juge Rahmane.

Durant la session de lundi, Barzan Ibrahim avait dû quitter le tribunal après avoir accusé la cour de terroriser la défense.

Le tribunal a entendu davantage de témoins lors de la session de mardi, le juge Rahmane ayant consenti, pour la seule session d’aujourd’hui, à écouter des témoins, après avoir reproché à l’équipe de défense de chercher à ralentir le cours du procès.

Saddam et ses sept coaccusés sont accusés de crimes contre l’humanité pour le massacre de 148 chiites dans le village de Doujaïl (nord du pays) après une tentative avortée d’assassinat contre le président déchu en 1982.

Les accusés risquent la peine de mort s’ils sont reconnus coupables.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)